Aller simple Paris-Corrèze de Marie Wilhelm

À la Une

Merci à Maud, une des « flingueuses » de Collectif Polars pour cette critique enthousiaste d’aller Simple Paris-Corrèze.

Collectif polar : chronique de nuit

Le livre : Aller simple Paris-Corrèze de Marie Wilhelm. Paru le 16 Mars 2018 aux Editions le Geste – Collection Le Geste Noir. 13.90 euros. 312 pages. 18 x 11 cm

4ème de couverture :
Nommé à Paris après son succès dans l’affaire dite « de l’Américain » à Limoges, le commissaire Savigny vit un drame familial qui le conduit à revenir en Limousin pour des vacances avec ses enfants. Il y croise un profes­seur déchu, une vieille institutrice altruiste, un bébé cou­rageux, un adjudant de gendarmerie chevaleresque, une épouse écrasée, un notaire tyrannique. Ce qui les relie ? Anna Lestrade, une jeune femme en butte à la malveillance générale au sein de la charmante bourgade de Meymac, en Corrèze. Le poids des préjugés et de l’envie empêchera-t-il l’émergence de la vérité ? C’est tout l’enjeu de cette his­toire dont le rythme s’accélère pour passer peu à peu du coup de vent à…

Voir l’article original 414 mots de plus

Publicités

Cinquante ans après le grand effondrement

Je me vois. Je suis vieille, un peu cassée mais heureuse. J'ai trouvé mon havre, in extremis, alors que mes forces étaient encore intactes. À petits pas, je fais le tour du potager, du verger. Je vais faire un bisou aux poules, à la chèvre et à son chevreau puis je vais dans le petit … Lire la suite Cinquante ans après le grand effondrement

carnets de voyage, chapitre 5, j’ai oublié de vous dire un truc sur les putains de Pyrénées, elles sont pleines de gilets jaunes !

Éblouie par la rudesse grandiose des Pyrénées, j'ai failli oublié un tout petit détail : là-bas, les gilets jaunes sont partout. Pas une bagnole, ou presque, sans l’emblème fluorescent. "Merde", me dis-je, "j'ai oublié le mien, de gilet jaune, pendu au clou de la patère de l'entrée, avec son RIC proprement calligraphié dans le dos". … Lire la suite carnets de voyage, chapitre 5, j’ai oublié de vous dire un truc sur les putains de Pyrénées, elles sont pleines de gilets jaunes !

carnets de voyage, chapitre quatre : les putains de Pyrénées

« Mais bon sang ! Décollez-vous les uns des autres ? » Je les vois passer deux par deux. Un coup deux femmes, souvent déjà un peu âgées, un coup un couple, âgé aussi, un coup un couple avec des gamins, jeunes encore. Jamais de solitaires, jamais ! Je suis la seule ? La seule ? Je suis en vadrouille, depuis déjà … Lire la suite carnets de voyage, chapitre quatre : les putains de Pyrénées

La passation ou comment trouver sa juste place dans la valse des générations

Je viens de comprendre quelque chose qui m'a fait grandir. On peut encore grandir à cinquante ans. C'est même vital. Ce qui s'est produit, je le partage ici parce que je trouve qu'il y a de la beauté et même de la grandeur dans mon récit. La beauté et la grandeur de la terrible condition … Lire la suite La passation ou comment trouver sa juste place dans la valse des générations

Encore les héros de demain : sauver son village, sauver sa ville, l’ultime issue

Encore une rencontre et une belle. Il va falloir que je revoie mon échelle d'évaluation de l'humanité. Elle avait pris un grand coup dans l'aile et là … c'est un peu comme si la providence me disait : « tu ne regardes pas où il faut ». « Eh mais la Providence, tu ne vois pas  les nuées de … Lire la suite Encore les héros de demain : sauver son village, sauver sa ville, l’ultime issue

Rémi Fraisse, les gilets jaunes et les héros de demain

Aujourd'hui, j'ai fait une rencontre inoubliable. Je vous livre les faits tous bruts. J'avais repéré deux gars, un noir imberbe, un blanc barbu, assis devant le café où j'achète mes clopes. Oui, je sais, c'est mal me dit-on. Faut pas acheter de clopes. De la bouffe pesticidée, oui, je dois l'acheter sans souci. L'atmosphère remplie … Lire la suite Rémi Fraisse, les gilets jaunes et les héros de demain